Il s’agit d’affections provoquant des dommages au disque intervertébral.

En cas de fausse manœuvre lorsque l’on porte un objet ou bien en raison d’une mauvaise posture, les anneaux (anulus) qui contiennent le cœur gélatineux du disque intervertébral subissent de très fortes pressions. Sur le long terme, certaines fibres vont le déplacer et le déchirer. Cela affaiblit les anneaux et ceux-ci sont poussés vers l’arrière. On parle de protrusion discale. Plus sur la colonne vertébrale.

 

 Lorsque les anneaux de l’anulus se déchirent entièrement, la substance gélatineuse du cœur est comprimée vers l’arrière, de sorte que le disque intervertébral présente un renflement local. Cela se produit le plus souvent entre les 4e et 5e vertèbres lombaires. On parle d’hernie discale ou de prolapsus discal.

  • On peut comparer le déplacement du cœur à un noyau de cerise que l’on éjecte en pinçant fort entre le pouce et l’index. En ouvrant les doigts le long d’un côté, la pression de l’autre côté augmente et le noyau sort par le côté ouvert. De manière similaire, le déplacement du cœur du disque intervertébral est aggravé par l’inclinaison de deux vertèbres l’une par rapport à l’autre. Cela se produit lorsque l’on se penche vers l’avant ou lorsque l’on s’abaisse.

Le déplacement du disque ne provoque toutefois pas toujours de douleur. Même auprès de personnes n’ayant jamais souffert de maux de dos, un déplacement du disque est régulièrement constaté. Les problèmes ne surviennent que lorsque le déplacement du disque fait pression sur des structures sensibles comme un ligament ou la membrane extérieure de la moelle épinière. Si le déplacement est suffisamment grand, il peut exercer une pression directe sur la racine nerveuse. On parle de compression de la racine nerveuse et celle-ci peut engendrer des douleurs avec rayonnement dans la jambe. La pression peut être telle que les signaux depuis et vers le cerveau ne peuvent plus passer. Cela peut provoquer une diminution de la force, des troubles des sensations et des réflexes amoindris dans la jambe.

Étant donné que le disque intervertébral n’est plus alimenté en sang, les dommages ne sont réparés que très lentement. Il convient donc de faire attention à son dos dès le plus jeune âge et de ne pas le surcharger. Lorsque l’on est jeune, on peut subir des petites déchirures des anneaux du disque sans s’en rendre compte. Ces déchirures ne se réparent pas et une fois que l’on est plus âgé, le disque a été suffisamment affaibli par les nombreuses petites blessures pour se déplacer soudainement, avec toutes les conséquences qui en découlent.

La cause de problèmes de dos

La cause de nombreux problèmes de dos se trouve donc dans la surcharge du dos lorsque l’on est jeune, d’où l’importance de la prévention dès le plus jeune âge.

 La différenciation entre la protrusion et l’hernie est importante pour le traitement et le rétablissement. En cas de protrusion, il existe une possibilité que le déplacement se résorbe de lui-même. En cas d’hernie, il y a sortie irréversible du noyau interne.

 Un renflement est généralement la première phase des affections du disque. On peut faire la différence entre un déplacement omnidirectionnel et un déplacement dorsolatéral. Celui-ci peut aboutir à une protrusion ou à une hernie.

Plus d'affections: LombalgieDégénération et arthroseSciatiqueOstéoporoseMaladie de BechterewScolioseAutres affections du dos