L’ergonomie au sens large ne concerne pas uniquement la santé, la sécurité et le bien-être, mais également l’efficacité et la productivité. L’ergonomie est une attitude dont l’objectif est le respect de notre corps. La prévention est un élément important dans ce cadre.

Elle est importante dès le plus jeune âge et se concentre d’une part sur une posture correcte, et d’autre part sur le fait d’apprendre à répartir correctement les charges sur son corps. « Prevention is the best medicine ». Vous trouverez ci-dessous quelques conseils en matière de prévention (source : Rug-Wijzer, voir *)

  1. Adoptez une posture bien stabilisée
  2. Respirez correctement
  3. Changez régulièrement de position/d’activité
  4. Réduisez au maximum les charges
  5. Réduisez votre dose quotidienne de stress
  6. Adoptez un mode de vie sain

 L’équilibre doit être trouvé entre charge et capacité de charge. La charge peut être comprise comme l’effort physique et/ou mental auquel un individu est soumis. On comprend par capacité de charge : la charge physique et psychologique maximale qu’un individu peut supporter.

Il s’agit d’un ensemble dynamique car le corps change constamment et s’adapte à l’environnement et aux activités changeantes. Lorsque la charge est supérieure à la capacité de charge, par exemple en cas d’exercice trop intense ou trop rapide, la probabilité de développer des douleurs est forte, surtout à long terme.

Diminuer la charge est une possibilité parfois difficile à réaliser. Les activités peuvent être quelque peu adaptées, mais souvent dans une mesure assez réduite.

Quelques exemples : adopter une posture correcte, changer régulièrement de posture, réduire au maximum les charges… Augmenter la capacité de charge est une autre possibilité (plus efficace). Cela peut se faire à travers une alimentation plus saine, une meilleure condition physique et une dose saine de stress. Il vaut donc mieux faire pencher la balance du côté de la capacité de charge, c’est-à-dire réduire au maximum la charge et augmenter la capacité de charge. (Référence : Nek-Wijzer, Nekschool, UZLeuven)

 La métaphore suivante permet de mieux comprendre la situation. On peut comparer le corps humain à un seau. Par nature, certaines personnes ont un plus gros seau que d’autres et chacun détermine au départ la taille de son seau à travers ses activités. C’est ce que l’on appelle la capacité de charge. Plus la capacité de charge est grande, plus on peut remplir le seau.

Comment surcharger le corps ? En d’autres termes, comment peut-on faire couler la goutte qui fera déborder le seau ? Une augmentation soudaine de la charge peut faire déborder le seau. Par exemple, vous travaillez assis toute la semaine et le week-end, vous décidez de repeindre tous vos plafonds. Une diminution soudaine de la capacité de charge peut également faire déborder le seau.

Par exemple, vous êtes affaibli en raison d’une opération, votre vie familiale mouvementée vous empêche de faire du sport. Une combinaison des deux est également possible. Par exemple, vous devez travailler quelques heures de plus pour terminer un projet à temps. À la maison, un de vos enfants tombe malade et vous ne dormez plus la nuit… soudainement, votre nuque va se raidir lorsque vous la tournez vers la droite. (Référence : Nek-Wijzer, Nekschool, UZLeuven)

 La vie consiste à bouger. La charge dynamique des muscles (mouvement) est la variation entre tension et relâchement dans les muscles. Cela permet une bonne circulation du sang et un apport en oxygène et en glucose, p. ex. lors de promenades à pied, à vélo…

En cas de charge statique des muscles (tension), il n’y a pas de variations entre tension et relâchement. Le sang circule mal et l’apport en oxygène et en glucose est réduit, avec pour conséquence une accumulation de l’acide lactique.

Exemple : maintenir une partie du corps dans une certaine position. Bouger est donc la priorité, idéalement tous les jours pendant une demi-heure, afin de permettre une bonne circulation du sang, une bonne condition physique, etc.

 *Rug-Wijzer (1992), CERM - Rugschool, UZ Leuven

Adresse : Herestraat 49, 3000 Leuven

Éditeur responsable : Leen Vervaet