Ostéoporose ou décalcification osseuse
Troubles

Ostéoporose ou décalcification osseuse

Il s’agit d’une atrophie (réduction de la masse tissulaire) générale ou locale du squelette due à une activité réduite des ostéoblastes responsables de la formation osseuse.

En conséquence, la dégradation naturelle du tissu osseux est plus forte que sa régénération et l’os perd de sa substance. Cela se voit à la radiographie, car il devient transparent. Sur le cliché, on peut observer des affaissements cunéiformes du corps vertébral dans différentes vertèbres, à un degré plus ou moins important. La dégradation entraîne une courbure du dos car la hauteur à l’avant diminue contrairement à l’arrière. La perte est progressive.

Hanche, poignet, épaule et vertèbre

L’ostéoporose en elle-même ne provoque aucun trouble. Les symptômes de l’ostéoporose proviennent des conséquences possibles de la fragilité de l’os, à savoir un risque accru de fractures. Les endroits typiques pour ces fractures sont la hanche, le poignet, l’épaule et la vertèbre. Les fractures des bras ou des jambes surviennent généralement à la suite d’une (légère) chute ; les fractures vertébrales peuvent se produire sans chute, par exemple lors d’activités quotidiennes normales comme se pencher, soulever un objet ou se lever d’une chaise ou d’un lit. Si une fracture survient chez une personne après un traumatisme mineur, l’ostéoporose doit toujours être soupçonnée.

Causes primaires et secondaires

Il existe deux types de causes. Dans le cas des formes primaires, il n’y a pas de maladie sous-jacente, par exemple en raison du vieillissement ou d’un changement hormonal chez les femmes ménopausées. Dans le cas des causes secondaires, la fragilité osseuse est causée par une maladie, comme une maladie de la thyroïde, l’utilisation de corticostéroïdes, etc. Il n’est donc pas toujours possible de prévenir l’ostéoporose ou décalcification osseuse, mais il est conseillé de faire suffisamment d’exercice et de prendre soin de son corps.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque peuvent être divisés en éléments influents et non influents. En plus de ses autres effets négatifs, le tabagisme augmente le risque d’ostéoporose en raison d’une moins bonne absorption du calcium par l’alimentation et d’une baisse des niveaux hormonaux chez les femmes. Un carence récurrente en calcium et en vitamine D à la suite d’un régime conduit à une mauvaise fixation du calcium.

L’utilisation de corticostéroïdes, comme chez les malades des poumons, et la prise de certains médicaments contre l’épilepsie augmentent le risque, tout comme une consommation excessive d’alcool, un manque d’activité physique ou un alitement de longue durée. La prévention peut se faire par l’activité physique, une alimentation saine avec un besoin quotidien en calcium d’environ 1000 à 1500 mg.

Les éléments suivants peuvent être classés comme des facteurs de risque non influents :

Sexe : les femmes ont un risque plus élevé en raison des changements hormonaux pendant et après la ménopause.

  • Âge: plus l’âge est avancé, plus le risque est grand
  • Morphologie: les femmes petites et minces ont un risque plus élevé
  • Origine: les femmes blanches et asiatiques présentent un risque plus élevé
  • Génétique: certaines familles sont plus touchées que d’autres