L'importance de notre colonne vertebrale
Ergonomie

L'importance de notre colonne vertébrale

La colonne vertébrale est un mécanisme remarquable. Elle est constituée de 32 vertèbres : 7 vertèbres cervicales, 12 vertèbres thoraciques entourées par les côtes, 5 vertèbres lombaires et, en bas, le sacrum est constitué de 5 vertèbres fusionnées et le coccyx de 3 vertèbres caudales. Les vertèbres sont séparées par un disque intervertébral et l’ensemble est renforcé par des capsules, des ligaments et des muscles. Deux vertèbres avec un disque intervertébral et les structures associées sont désignées par le terme « unité fonctionnelle ».

Une vertèbre est constituée d’un corps vertébral à l’avant et d’un arc vertébral à l’arrière. Vue du dessus, chaque vertèbre possède une ouverture située entre le corps vertébral et l’arc vertébral. Lorsque toutes les vertèbres sont placées les unes sur les autres, ces ouvertures forment un tunnel osseux : le canal vertébral. Dans ce canal vertébral passe la moelle épinière, qui est reliée au cerveau. Le cerveau est le « centre nerveux » de notre corps, où toutes les informations sont rassemblées et d’où les commandes au corps sont coordonnées.

Poids et mouvement

Sur chaque vertèbre se trouvent deux apophyses transverses (processus transversus) qui sont tournées vers le côté et une apophyse épineuse qui est tournée vers l’arrière. Cette dernière est constituée de ces « bosses » osseuses que l’on peut sentir au milieu du cou et que l’on peut voir lorsque quelqu’un se penche en avant. En outre, l’arc vertébral contient quatre autres protubérances qui forment des surfaces d’articulation avec les vertèbres inférieures et supérieures. Le compartiment antérieur de la colonne vertébrale supporte la majeure partie du poids du corps, tandis que le compartiment postérieur contrôle les mouvements de la colonne vertébrale. Le compartiment médian protège la moelle épinière.

Vertèbres cervicales

Dans la région du cou, où la mobilité est plus importante que la stabilité, les vertèbres sont assez petites et le disque permet beaucoup de mouvements. Les troisième à septième vertèbres cervicales présentent une saillie sur la partie supérieure du corps vertébral à gauche et à droite (processus uncinatus). Ainsi, les vertèbres inférieures et supérieures forment une articulation supplémentaire à ce niveau : les articulations unco-vertébrales. Celles-ci sont souvent touchées lorsqu’il y a de l’arthrose dans le cou : on parle d’uncartrose.

Vertèbres thoraciques

Les vertèbres thoraciques permettent de maintenir les côtes en place. Le gril costal constitue une protection pour les organes vitaux qui se trouvent dans la cavité thoracique (cœur, poumons...).

Vertèbres lombaires

Dans le bas du dos, il s’agit surtout d’assurer la stabilité. Les vertèbres sont donc des blocs solides et les disques intervertébraux qui les séparent sont essentiels pour l’absorption des chocs. Ces vertèbres aident à amortir les forces et le poids. Les vertèbres lombaires sont les plus grandes et les plus solides car elles se trouvent en bas et doivent donc supporter le plus de poids.

Lordose et cyphose

Si l’on regarde la colonne vertébrale de côté, on peut distinguer trois courbures : une courbe creuse (lordose) au niveau du bas du dos et du cou et une courbe ronde (cyphose) au niveau des vertèbres thoraciques. Au cours du développement embryologique, la courbure thoracique se développe en premier, suivie par les courbures lombaire et cervicale. Cette colonne vertébrale en forme de S présente des avantages par rapport à une colonne vertébrale droite. Ce sont, en quelque sorte, des blocs séparés qui forment une tour et qui offrent une plus grande possibilité de mouvement. Comme déjà mentionné, la partie la plus haute de la colonne vertébrale bouge plus que la partie la plus basse. Un autre avantage est qu’une colonne vertébrale courbée peut absorber plus d’énergie qu’une colonne vertébrale droite. Les courbes naturelles sont nécessaires pour amortir les chocs lors de la marche et de la course.

Source : Rug-Wijzer (1992), CERM - Rugschool, UZ Leuven - Adresse : Herestraat 49, 3000 Leuven - Éditeur responsable : Leen Vervaet